Publication

Le Gouvernement du Québec veut moderniser la construction : Vaches Sacrées et Prétentions !

20 avril 2011 | Vol. 6 No. 53

Commentaire de Me Serge Crochetière ...

Mme Lise Thériault, ministre du travail du Québec, accompagnée de Mme Diane Lemieux, nouvelle PDG de la Commission de la construction du Québec (CCQ), annonçaient hier tout un programme :

  • Amélioration de la gouvernance de la CCQ;
  • Encadrement du placement de la main-d’œuvre;
  • Système de votation et négociation des conventions collectives;
  • Transparence et reddition de comptes des associations syndicales et patronales;
  • Mécanismes de révision de la juridiction  des métiers;
  • Régime de qualification de la main-d’œuvre.


Chacun de ces éléments constitue à lui seul un sujet explosif car il s’attaque à des attitudes et des prérogatives que les structures en place défendront bec et ongles.

Personnellement, je ne croyais plus cela possible mais je me suis tout de même surpris à rêver et à me dire « et si ces deux femmes réussissaient l’impensable, si elles abattaient les prérogatives ridicules et sclérosées de ce système qui sert plus les intérêts de gens en place que ceux des salariés et des entrepreneurs de l’industrie de la construction ».

Puis, désenchantement, car le communiqué ajoute que ces tâches colossales seront confiées à des experts indépendants, dont les conclusions se traduiront par des changements législatifs apportés à la loi R-20 dès l’automne prochain.

Alors je me suis demandé si tout cela n’était pas qu’une mise-en-scène pour calmer les esprits….Sujet à suivre !

Faites-nous part de vos commentaires : jlafleur@crochetiere-petrin.qc.ca


 

À lire, prochain Partenaires:

CSST : un sous-traitant salarié

Par toute l'équipe


 

Pensée de la semaine :

On n'obtient pas toujours ce qu'on demande, mais on n'obtient jamais ce qu'on ne demande pas ... sauf évidemment si c'est contagieux !

[D'après Franklyn Broude]

Joyeuses Pâques à tous !