Publication

Madame est entrepreneure de construction? Cela vous va si bien!

02 septembre 2009 | Vol.5 No.31
par: L'équipe

Les femmes, la chose est bien connue, occupaient traditionnellement – et occupent encore – une fonction administrative au sein de la petite entreprise familiale de construction ou de rénovation.

Dans les faits, elles voyaient à l’administration quotidienne de l’entreprise en s’occupant notamment de remplir tous les formulaires gouvernementaux requis, de rédiger des soumissions et de préparer des contrats, de faire les chèques de paie des employés avec les retenues statutaires à la source, de payer les factures des fournisseurs, de placer les commandes pour l’achat des matériaux nécessaires, ainsi que d’accomplir toute autre tâche utile à la bonne gestion de l’entreprise.

Évolution de la situation

Cependant, les choses ont bien évolué dans le temps pour les femmes oeuvrant dans l’industrie de la construction et de la rénovation, plus particulièrement au cours des deux dernières décennies. En effet, de la fonction administrative, de nombreuses femmes sont passées à la fonction dirigeante en devenant chef ou principal dirigeant de l’entreprise. Elles sont ainsi devenues, à leur tour, des entrepreneures de construction.
Peu importe la raison à l’origine de leur nouvelle fonction – connaissances acquises ou études spécialisées dans le domaine, attirance pour le milieu de la construction, décès du père ou du mari qui avait démarré l’entreprise, etc. – le fait est qu’elles sont de plus en plus nombreuses à opérer une entreprise de construction.

Réactions du milieu à l’origine

Au début de ma pratique comme avocat dans le domaine de la construction, je me souviens que certains de mes clients entrepreneurs se questionnaient quelque peu sur la présence de plus en plus nombreuse des femmes dans la construction et se demandaient notamment comment la chose serait perçue par les autres intervenants du milieu. Mais l’avenir leur a vite démontré que leurs craintes, s’ils en avaient, n’étaient absolument pas fondées – en particulier lorsqu’une avocate gagnait leur cause devant la Cour!

Bonnes méthodes de travail

Habituées qu’elles étaient de remplir leur fonction administrative avec soin et minutie afin d’éviter les erreurs et de protéger les intérêts de l’entreprise, les femmes ont transposé leurs méthodes de travail à la gestion des travaux de construction ou de rénovation, en y exerçant souvent un meilleur contrôle des opérations et en y effectuant à l’avenant un meilleur travail de prévention.
Lorsque l’on rencontre, dans le cadre des affaires, une chef ou dirigeante d’une entreprise de construction, il faut voir avec quelle fierté elle dirige son entreprise et avec quelle attention elle s’occupe du suivi de ses dossiers, s’employant à appliquer à la lettre les conseils reçus, le cas échéant, et à respecter la parole donnée ou les ententes convenues avec les autres intervenants de l’industrie.
À bon entendeur, salut!

Pensée de la semaine
L'ignorance nous force à des actions dont on ne comprend ni les cause ni les effets.
[Victor Lévy-Beaulieu (1945)]